Editorial par l’Administrateur délégué

M_Nottet_web_pt

Martine Notet,

Administratrice Déléguée

 

Editorial par l’Administratrice Déléguée

GRANDE UTILITÉ DE LA MUSIQUE

 

 

Les temps présents sont troubles, violents, difficiles. On parle de terreur, d’effroi, de sidération… On a du mal à comprendre… On a du mal à tout suivre…
On a du mal à vivre, tout simplement.

Heureusement, il y a la musique. Heureusement, il nous reste la musique.
Salubre. Salutaire.
Remède à la barbarie.
Remède contre la barbarie.

Aristote, dans son premier traité de philosophie qu’il intitula Politique et qui aborde les affaires humaines et l’espace de la cité, le dit : « La musique est capable d’améliorer les mœurs. »
La déclaration a parcouru les siècles, en changeant un peu de forme.
Tout le monde la connaît aujourd’hui dans cette forme raccourcie : « La musique adoucit les mœurs. »

Tout le monde la connaît parce que tout le monde en a besoin, tout le monde l’a expérimentée, vécue. Dans sa chair, dans son âme. Dans sa vie. Dans ses mœurs.

Le thème du Juillet Musical de cette année 2016 est ORIENT / OCCIDENT.
Parce que, plus que jamais nos deux mondes doivent se comprendre, s’entendre. Dans l’intérêt de tous. De tout le monde.
Plus que jamais, il faut tisser des liens, jeter des ponts.
Plus que jamais, on a besoin de la musique.
Plus que jamais, elle nous est nécessaire.

Le dernier Goncourt est allé à Mathias Énard pour son roman au titre ô combien significatif Boussole.
Un roman, lui aussi nécessaire, salutaire, qui fait la part belle à la musique – le narrateur est musicologue. Et qui nous embarque vers l’Orient… Qui nous montre le chemin.

Un roman qui fait un formidable écho aux deux vers de Verlaine, le plus musicien des poètes :

« De la Musique avant toute chose… »

                                                  « … Et tout le reste est Littérature. »